Ensemble Insoumis Action parlementaire et luttes sociales au Portugal ...Lire la suite

FI 22 Gratuité des bus : on vous disait bien que c'était possible, en effet ça l'est maintenant à Dunkerque....Lire la suite

Justice et monde du travail :un éternel combat

Boqueho 12 sept
Pour la reprise des repaires, un témoignage et un débat sur les difficultés grandissantes des salariés ,pour obtenir justice dans le monde du travail.
Entre 2010 et 2017, Arzhela a vécu un long combat judiciaire contre son employeur, une institution. Ce bras de fer ne lui a pas permis de gagner ce pourquoi elle s'est battue, mais elle ne regrette rien et raconte - dans un livre, cette chronique, à l'issue de laquelle elle dit ressortir « libre ».
Sept ans de procédure

Arzhela a 35 ans de vie professionnelle derrière elle, dont onze comme professeure de gestion, économie et droit dans un Centre de formation des apprentis . Au CFA, elle est cinq ans en CDD jusqu'à 2009, date à laquelle la Chambre des métiers (dont dépend le CFA) titularise ses agents.
« Pour me reclasser, on m'a donné un indice correspondant à un début de carrière. » Elle s'estime lésée après 30 ans d'expérience. Elle fait appel en interne. En vain.
En juillet 2010, elle va au tribunal administratif, aidée d'un avocat. L'affaire est jugée fin 2013 : le tribunal demande à l'employeur de reclasser la professeure et de lui verser 1 500 € pour les frais engagés, « sans évoquer la différence de salaire ».
Elle poursuivra son combat plusieurs années pour la revalorisation de son salaire, mais finit par ressentir de la lassitude : « Manque de reconnaissance, surcharge de travail. J'ai décidé de démissionner à la rentrée suivante, pour ne pas pénaliser mes élèves. »
En janvier 2017, le tribunal administratif, vers lequel elle s'est à nouveau tournée, la déboute à nouveau. Cette fois, elle ne fait pas appel. « Cette procédure a duré sept ans et m'a coûté 7 500 €, mais je n'ai pas de regret. »
Elle nous livrera son témoignage, mercredi , dès 19h30 , pour la reprise de cette nouvelle saison des Repaires de Boko.

Café repaire le Cellier Le Bourg 2 r Kermaria, 22170 Boqueho