Mesures populaires

Picnic citoyen contre la loi sanitaire et les régressions sociales

Le 11/09/2021 à 12:30

Ajouter au calendrier

Sur le parvis de la Passerelle - Saint-Brieuc

Le Collectif citoyen pour le retrait du passe sanitaire, soutenu par Attac 22, Ensemble22!, La France insoumise 22, Solidaires 22, appelle à un nouveau rassemblement contre le passe sanitaire samedi 11 septembre à Saint-Brieuc.
Rendez-vous est donné à 12h30 sur le parvis de la Passerelle. De là, nous nous rendrons à 13 heures dans la Cour du Musée pour un pique-nique citoyen où sera porté publiquement le débat sur la base de nos revendications relatives à toutes les implications de ce passe sanitaire.

Rentrée scolaire, associative et professionnelle : pistés, surveillés, rejetés ! Que nous reste-t-il ?

Tout le monde peut prendre la mesure de cette situation inédite en constatant l’escalade des interdits et des régressions pour l'ensemble des citoyen-nes : avec ou sans soins, avec ou sans salaire, avec ou sans droits civiques, avec ou sans accès à l’éducation, au sport, à la culture, etc.

Jusqu’où irons-nous dans la surveillance généralisée, et l’auto-contrôle de la population ? Qui seront les prochains exclus ?

Si nous n’agissons pas maintenant, c’est véritablement une société de contrôle permanent qui nous attend. La CNIL elle-même présente ce danger comme « le risque d’accoutumance et de banalisation de tels dispositifs attentatoires à la vie privée et de glissement, à l’avenir […] vers une société où de tels contrôles deviendraient la norme et non l’exception ».

Contre la loi sanitaire et les régressions sociales à venir, il est temps de se rassembler pour une politique sociale et de santé juste et démocratique.!

Contrairement à l'extrême-droite, nous continuons de défendre nos valeurs de solidarité et d’humanisme.

Le Covid-19 est la conséquence de la destruction de l’environnement par l’activité humaine productiviste. Elle doit enfin être prise en considération afin d’éviter d’entrer dans une ère de pandémies.

Loin de régler le problème, ce passe sanitaire est anti-social. Scandaleux, il permet :
- de discriminer à l’embauche, de suspendre le contrat de travail et le salaire. A quand les licenciements ?
- de refuser des patient·es qui ont besoin de soins, et indirectement d’exclure des élèves des établissements scolaires ;
- d’instaurer un contrôle et une surveillance généralisés de la population et de diviser vacciné·es et non-vacciné·es

Nous exigeons du gouvernement :
- le retrait de cette loi et de l’état d’urgence sanitaire ;
- des moyens financiers et humains à la hauteur des énormes besoins de la santé et recherche publiques ;
- que la France agisse en faveur d’une levée des brevets, afin que la vaccination soit au service de la santé et non celui des grands groupes pharmaceutiques.

La vaccination doit rester un acte volontaire. Les citoyen·nes doivent avoir accès à une information plurielle et des débats contradictoires.

Nous demandons également l’abandon des lois et projets sur l’assurance chômage et les retraites que le Gouvernement veut faire passer dans ce climat anxiogène.

Sur le parvis de la Passerelle 22000 Saint-Brieuc France