Mediapart "En défense de la ZAD, résister à Emmanuel Macron et à son monde" ...Lire la suite

SNJ La liberté d’informer est-elle toujours d’actualité en France ? ...Lire la suite

FI 22 appelle à soutenir les lanceurs d'alerte contre le glyphosate

En mars 2016, treize faucheurs volontaires d'O.G.M. ont rendu impropres à la vente et à la consommation des produits, en voie d'interdiction et à base de glyphosate, dans des jardineries aux alentours de Guingamp.

Le glyphosate est cette ''matière active'' bien connue des scientifiques et du grand public car elle est ''potentiellement cancérigène'' (Organisation Mondiale de la Santé- OMS).

Le glyphosate est présent dans la plupart des herbicides comme le Round-Up et est déversé d'une façon irresponsable sur les cultures dans le monde entier. Par cette action de désobéissance civile, courageuse et remarquable, ces lanceurs d'alerte ont voulu dénoncer la vente de ce produit dangereux pour l'être humain et l'environnement (Cf. la plainte d'une famille française contre la firme Monsanto dont l'enfant de 10 ans est très gravement handicapé).

La France Insoumise du territoire de Guingamp, conformément à l'esprit de son programme ''L'Avenir en Commun'', appelle à venir soutenir 7 de ces ''faucheurs volontaires'' lors de leur procès le 20 octobre 2017 à 8h30 au Tribunal d'instance (38 Place du Centre) à  Guingamp qui seront jugés pour ces faits.

Le rendez-vous est prévu à 8h00 heures devant la piscine de Guingamp (rue François Luzel) pour accompagner les prévenus au tribunal.

La France Insoumise 22.

Insoumis lanceur d'alerte glyphosate

devant la piscine de Guingamp rue François Luzel, Guingamp