Conférence de presse clandestine des Insoumis briochins bolivariens

L’humour contre la caricature
Faire de la politique autrement, c'est aussi la faire de manière drôlatique contre tous les UBU qui se prennent pour les maîtres à penser et refusent par la caricature et la démesure, le droit aux gens de "se faire" une idée par l’échange et le débat.
Les conférences de presse burlesques du groupe des Insoumis Briochins ont un fond politique.
Ainsi associer Emiliano Zapatta, Simon Bolivar, et Fidel Castro à cette réunion de presse, c’est mettre l’Alliance Bolivarienne  exploitée jusqu’au grotesque, face à l’alliance boulevardienne des Séguéla, Joffrin, Patrick Cohen et Jean-Michel Apathie,
c’est remettre à leur juste place les moyens utilisés par les experts et commentateurs qui ont open bar pour parler de l’Avenir en commun à la télévision, et ce que cela représente de progrès social pour les gens.

Une vraie réponse à des assertions délirantes
  « Notre Libertador à nous (JL Mélenchon NDLR) envisage de quitter ces deux organisations marginales et obsolètes que sont l’Otan et l’Union européenne, qui sont décidément peu de choses à côté de cette Alliance bolivarienne vouée à un avenir radieux. La France échappera ainsi à l’oppression américaine pour nouer des liens étroits avec ces démocraties impeccables que sont la Russie et l’Iran. Elle sortira surtout d’un tête-à-tête stérile avec l’Allemagne dominatrice pour se concentrer sur ses relations nouvelles et prometteuses avec les îles Saint-Kitts et Nevis. » Laurent Joffrin.

FI Campement apero 21 avril presse

FI Campement apero 21 avril presse

FI Campement apero 21 avril presse

FI Campement apero 21 avril presse

FI Campement apero 21 avril presse

FI Campement apero 21 avril presse

FI Campement apero 21 avril presse

FI Campement apero 21 avril presse

FI Campement apero 21 avril presse

FI Campement apero 21 avril presse