Communiqé LFI Dinan contre le projet de méthaniseur à Languenan

Opposants metheniseur languenanPourquoi nous sommes contre les projets d’usines de méthanisations ?
Une aberration environnementale :
Le Maire de Languenan, Jean Salaün, parle de « déchets verts ».Que nenni ! C’est une fois de plus « l’agriculture business » qui continue à faire des ravages en Bretagne !

Contre les usines de méthanisations à LANGUENAN et PLOUHA comme ailleurs.

Résumé /argumentaire du projet Languenan:
Fabrication de biogaz. Mise en fonction octobre 2022.
27 800 T (tonnes) de matières organiques traitées (« valorisées selon les promoteurs).
16 800 T de fumiers et lisiers bovins et porcins
4 100 T de cultures intermédiaires et ensilage herbe
2 100 T de maïs ensilage
4 800 T de graisses et coproduits de la laiterie
- Production de gaz pouvant alimenter en énergie 2400 habitants
- Eviter les épandages de sous-produits laitiers, agricoles ou issus des collectivités 
-5 passages de camions par jour ouvrés en moyenne selon les documents du projet.

Pourquoi nous sommes contre les projets d’usines de méthanisations ?
Une aberration environnementale : 

Le Maire de Languenan, Jean Salaün, parle de « déchets verts ».Que nenni ! C’est une fois de plus «   » qui continue à faire des ravages en Bretagne !
Promotion de l’agriculture productiviste et chimique au détriment d’une agriculture vivrière (agriculture pour nourrir).
Encouragement aux agrandissements d’élevages, porcheries industrielles et concentrationnaires sur caillebotis. Ce qui est communément appelé « élevages hors-sol ».
Stabulations « libres » d’élevages bovins. Pour rappel : Les vaches broutent par nature de l’herbe . Leur faire manger (et non brouter) du maïs en stabulation est un non-sens.
Mal être animal.
Les mono-cultures maïs ensilages et blés pour animaux sont déjà une aberration (pas d’assolement / amendement). Pollution et appauvrissement des sols à quoi s’ajoutent des consommations d’eau exorbitantes
Alors, cultiver du maïs exprès pour alimenter en énergie est le summum de la bêtise ! Le projet permet pourtant d’accroître les surfaces de culture du maïs pour fournir l’usine.
Par ailleurs, des riverains dénoncent des risques environnementaux en cas d’explosion ou de fuite, comme à Châteaulin, l’été dernier, où 180 000 personnes ont été privées d’eau potable. Ils craignent aussi que les résidus du processus de méthanisation polluent les terres environnantes et les cours d’eau. Comment garantir un risque zéro, disent-ils.

L’AVENIR EN COMMUN
Le projet politique départemental, régional et national du mouvement « La France Insoumise autour des élevages », est à l’opposé du système agro-business qui pollue la terre, l’eau et l’air (gaz ammoniac autour des élevages) en Bretagne.
L’hyper production et l’hyper concentration n’est pas l’avenir. Nous reprenons à notre compte l’idée du syndicat agricole « La Confédération Paysanne » : « Mieux vaut 100 fermes à taille humaine que 10 productivistes »Le programme politique « L’Avenir En Commun » prévoit de créer au moins 1,5 millions d’emplois avec la planification écologique.
Ainsi, pour ce qui concerne l’agriculture : En répartissant les volumes de production pour qu’un plus grand nombre accède au métier et puisse en vivre. En respectant la nature et le bien être animal. En cultivant des produits nourriciers pour les humains plutôt que du maïs pour fournir des usines à le recycler. 

LFI du Pays de Dinan soutient et encourage le collectif « Du Frémur à l’Arguenon », ainsi que les riverains. 
Contact mail: reve.alain@orange.fr. Téléphone : 06 80 01 03 98

Communique methanisation languenan