Communiqué soutien à l'occupation du Théâtre de la Passerelle

20 mars la passerelle 6










Depuis le 16 mars, les intervenants du monde de la culture à Saint-Brieuc, artistes, technicien•nes et travailleur•euse•s occupent le théâtre de la Passerelle.

Comme un peu partout en France, ils alertent sur l'extrême précarité dans laquelle se trouvent l’ensemble des intermittents du spectacle. Ils entendent aussi être des facilitateurs entre les différents combats qui se mènent aujourd'hui et invitent toutes celles et ceux qui le souhaitent à s'y retrouver.

Dans sa gestion de la crise sanitaire, le gouvernement Macron a clairement choisi de fermer tous les lieux où s'expriment les arts et la culture. Ces fermetures privent les citoyen•nes d’un aspect essentiel de leur vie. Les activités culturelles se révèlent plus que jamais indispensables au fonctionnement et à la cohésion même de toute la société.
Ces décisions affectent surtout nombre de travailleurs, souvent dans des situations de grande précarité ou contraints à travailler dans des conditions inacceptables.

Les possibilités de réouvertures sont sans cesse remises en cause, maintenant les professionnels dans l’incertitude et les plongeant dans l’angoisse et l’incompréhension. 

Les groupes d'actions de la France Insoumise de Saint-Brieuc et alentours apportent leur soutien plein et entier à leurs revendications, à savoir : l’abrogation de la réforme de l’assurance chômage, la prolongation de l’ « année blanche » élargie à tous les travailleurs précaires, la création de nouveaux droits en termes de formation et de congés payés.

Nous dénonçons la volonté de ce gouvernement de tuer toute forme de création, potentiellement émancipatrice. 
Nous dénonçons aussi l’inégalité de traitement dont sont victimes les femmes et les hommes de ce secteur : d'un côté les centres commerciaux tournent à plein régime, les transports publics fonctionnent, les églises sont ouvertes...  et de l’autre, théâtres, musées, cinémas, salles de concert... sont à l’arrêt ! 

Nous n'acceptons pas que la culture, comme d'autres domaines, fasse les frais des politiques successives qui ont cassé l’hôpital public et fermé des lits. Ni que le gouvernement Macron en profite pour nous imposer des mesures sanitaires incohérentes et nous prépare des lois liberticides inacceptables ! Ce monde nous n'en voulons plus !

Aujourd'hui Il est grand temps et possible de rouvrir les lieux de spectacle et de création en mettant en place des protocoles sanitaires adaptés, et de redonner enfin au monde de la culture la place qu’il mérite !
Et nous tou•tes, citoyen•nes, nous nous en porterons bien mieux !


Saint-Brieuc le 21 mars 2021

Communique france insoumise soutien passerelleCommunique france insoumise soutien passerelle