Jupiter et sanitaire : la dictature En Marche ?

Fakir mars 2021SPMF - La Ruffin Corporation Inc.
Le premier questeur de l’Assemblée nous a enfin éclairés : le boss dirigerait en sous-marin une multinationale !

L’édito - L’occasion fait le larron
Balades en forêt, jogging sur les quais, ouverture des cafés, sorties au ciné…
Depuis un an, le Président décide de tout et tout seul, dans une démocratie en berne.
Y a un plan ? C’est voulu ?

 

« Mettre la démocratie de côté »
La gestion autoritaire de la crise du Covid ne relève pas – je crois – du hasard : elle s’inscrit dans une histoire. Elle n’est pas le fruit d’une fatalité, mais d’une volonté. Je résume, pille, ici, l’ouvrage de Grégoire Chamayou, La Société ingouvernable, sur la généalogie du « libéralisme autoritaire ». En remontant à l’Amérique des années 1970, et même à l’Allemagne des années 1930, il offre des clés de compréhension du présent.

Les marieurs de lutteurs
On est quoi, nous ? Juste la colle, qui permet de marier des syndicalistes, des associations, des intellos, des élus… Voilà notre fierté.

Les « trahisons » à la nation
« L’élite économique s’est mondialisée », pleurniche Macron.
Et de pointer, même, une « trahison de la Nation »… comme s’il n’en était pas lui-même l’incarnation ! Mais son parcours, de pantoufleur et rétro-pantoufleur,
est devenu une quasi-norme parmi nos dirigeants. Qui changent de maillot dans un grand mercato de la finance, et emportent dans leur short des bouts du pays...

Leurs vies ensevelies
2012 : Arthur et Vincent, deux ouvriers cordistes, meurent engloutis dans un silo géant de sucre en poudre. Dix années après, les « responsables » fuient toujours
leurs responsabilités, les familles s’enfoncent entre cauchemars et dépressions. Et la Justice traînasse.

La vie des nôtres
Vincent Malone s’est acheté une maison dans le Perche. Le samedi matin, en buvant le café, il ouvre le journal du coin, sobrement intitulé : Le Perche.
Et il découpe les photos en noir et blanc qui, avec leurs légendes, entre tendresse
et moquerie, font une drôle de poésie, une étrange image du pays. On y retrouve nos grands-parents, nos parents, nos souvenirs de gosses. C’est la salle des fêtes, la pétanque, le concours de pêche ou de la plus grande saucisse, c’est le chantier de la future piscine, les noces d’or, les lotos et nos vieux.
À l’inverse des clichés qui se sont imposés partout, finalement.

Dossier - Les héroïnes du monde d’après ?
Il nous faut afficher notre ambition : à travers les « métiers du lien », c’est un projet de société que nous portons. Nous ne voulons pas, seulement, techniquement,
construire un statut pour les auxiliaires de vie sociale, accompagnantes d’enfants en situation de handicap, animatrices du périscolaire, assistantes maternelles.
Il faut tout cela. Mais il faut plus.
Il faut la société qui va avec.

Le capital raconté par... ma tablette de chocolat !
Quels liens entre notre caddie et leurs profits ?
Quelle part de notre porte-monnaie va dans la poche de l’actionnaire ou de l’intérimaire ? Les petits objets du marché de proximité racontent les grands marchés mondialisés. Fakir remonte la filière de la production et de l’exploitation.

Tout Picard que je suis...
La colère et le rire, les deux qui se mêlent, qui s’enchevêtrent, voilà qui donne à la Picardie, depuis le Moyen-Âge, sa couleur littéraire.
Avec une attention, constante, à la langue populaire…

La revanche du crapaud sonneur
De vieux paysans du coin, des jeunes zadistes aux cheveux longs, des écrevisses à pattes blanches, et un crapaud à ventre jaune : il fallait bien ça, contre un projet de bétonnage…

Les marieurs de lutteurs
On est quoi, nous ? Juste la colle, qui permet de marier des syndicalistes, des associations, des intellos, des élus… Voilà notre fierté.

Acheter Fakir sur Saint-Brieuc et alentours