Massacre d'arbres à Saint-Brieuc

Massacre arbres1

5 beaux cerisiers du Japon qui bordaient la place de la Liberté ont disparu.
Le but de l'opération serait d'agrandir l'accueil du centre d'addictologie.
Après le seul bosquet vieux de plus de 50 ans qui ornaient l'angle de la cour du collège Racine (abattu pour construire le nouveau bâtiment du nouveau collège), c'est un des derniers points de verdure du quartier Ste-Thèrèse/Gouëdic qui disparaît sous le béton.

Quand les architectes et urbanistes apprendront-ils à faire le tour des arbres vivants, plutôt que de les abattre comme de vulgaires mobiliers gênants ?

De profundis....

A lire : A Lannion une association saisit la justice pour sauver des arbres