Ensemble Insoumis Action parlementaire et luttes sociales au Portugal ...Lire la suite

FI 22 Gratuité des bus : on vous disait bien que c'était possible, en effet ça l'est maintenant à Dunkerque....Lire la suite

Communiqué 22 janvier 2018 Fusion StBrieuc - Plérin

Fusion Plérin / Saint-Brieuc :
la France Insoumise demande des éclaircissements.

 

Nous avons appris, principalement par la presse les « mésaventures » du projet de fusion entre nos 2 communes.

Le récent exemple de la fusion entre Binic et Étables, mal acceptée par la population, nous amène à nous interroger sur le bien fondé d’une telle entreprise et surtout les bénéfices que pourraient en retirer les habitants des deux communes.

Une décision aussi importante doit associer la population, qui doit être informée et consultée de façon démocratique. Il n'est pas indispensable ni souhaitable à notre avis d'attendre la prochaine campagne électorale des municipales. Cela risquerait de polariser le débat sur ce point alors que d'autres enjeux plus proches de la vie quotidienne des gens seront à aborder.

Ce n'est pas aux seuls politiques de prendre ce type de décision - encore moins à huis clos - surtout quand un projet comme celui-ci n’a pas fait partie de leur programme électoral. Les élus ne doivent pas craindre la confrontation d'idées avec les électeurs, qui sont tout à fait aptes à s'exprimer.

Nous demandons que les études des 2 communes concernant la fusion soient rendues publiques.(Elles ont été financées par nos impôts, nous devons connaître leurs contenus), ainsi que l’ouverture d’un débat public qui associerait la population, les élus et d’éventuels intervenants extérieurs, témoins ou acteurs de tels projets, qui permettrait à tous de forger une opinion.


Les groupes d'action de la FI de Saint-Brieuc et Plérin le 22 janvier 2018

 

Communique fi fusion plerin st brieucCommunique fi fusion plerin st brieuc

Commentaires (1)

jean claude thery
  • 1. jean claude thery | 23/01/2018
entièrement d'accord avec votre analyse nous sommes des insoumis donc apte a décider nous mème et par le fait ce n'est pas aux politicards plus ou moins véreux avec pour objectif de nous retourner comme une galette a leurs profits nous ne sommes pas des deputés en marche qui votes des lois sans en connaitre le contenue dixit la deputées en marche qui avoue ne pas connaitre le texte ni ln'avoir jamais ouvert le code du travail et qui donne un blanc sein a macron sur injonction de bruxelles

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau