Communiqué commun - Vidéosurveillance, conseil du 1er avril

Videosurveillance

Vidéosurveillance à Saint-Brieuc
Projet de délibération - Conseil municipal du 1er avril 2019 
    

 Saint-Brieuc, le 18 mars 2019

Suite au report de délibération du conseil municipal de Saint-Brieuc concernant l'achat de 40 nouvelles caméras de vidéosurveillance, nous appelons à un nouveau
rassemblement le lundi 1er avril devant le Conseil municipal, à 17h30.

À la question urgente du naufrage commercial en centre-ville (le plus important en France), notre Mairie n’offre pas de réelle réponse et engage une dépense de 750000
euros en faveur d'un projet inutile, inscrit dans une politique nationale de surveillance et de répression d'un pouvoir qui refuse de prendre en compte les vraies questions sociales et écologiques.

De plus, c’est encore une fois un engagement pris sans concertation de la population, pourtant exigeante de démocratie ; un débat sur ce thème aurait été le
bienvenu !

À l'heure où d’autres choix favorisant les biens communs et l’humain sont mis en place dans nombre de communes, où des villes comme Guingamp temporisent, notre
Mairie cède au « marché de la peur » ainsi qu'aux entreprises qui en tirent de juteux profits, et glisse dans une course en avant technologique inévitablement attentatoire aux libertés.

Saint-Brieuc mérite mieux que ce projet sécuritaire !
Nous demandons aux élus et conseillers de Saint-Brieuc de revoir l’intégralité de ce financement et le leur rappellerons le 1er avril prochain lors du Conseil municipal.

Signataires : ATTAC 22, LDH, POI, LFI, Ensemble22

Ajouter un commentaire