Soutien aux médecins du 22

Les groupes d'action de la France Insoumise du département apportent leur soutien aux médecins qui se sont rassemblés pour dénoncer les méthodes de contrôle de l'Assurance maladie, contraire à leur code de déontologie.
L’un d’eux, généraliste à Ploufragan, a été convoqué par la CPAM au motif que les indemnités journalières et les arrêts de travail qu'il a prescrit sont au-dessus de la moyenne régionale !

L’arrêt de travail est souvent la réponse à des conditions de travail de plus en plus dures et à des situations de détresse.
La Sécurité Sociale, donnant la priorité à une politique du chiffre, fait des économies sur les arrêts de travail au détriment de la santé des assurés.
En parallèle, la santé va subir un nouveau plan d’austérité de 3,8 milliards d’euros en 2019 (après déjà 4,2 milliards en 2018).
Quelle réponse à des services hospitaliers surchargés, des soignants surmenés et des patients déjà en danger !


Ces mesures, menées par le gouvernement Macron, n’ont pour objectif que la privatisation de nos services publics, santé comprise. La méthode est ici la même, faire payer les plus démunis tout en les culpabilisant.

Les médecins, qui constatent la dégradation des conditions de travail, n’ont pas à être l'instrument d’économies de court terme, aux conséquences désastreuses.
Ils doivent pouvoir exercer leur profession au mieux pour notre santé.

Saint-Brieuc le 5 octobre 2019

Ajouter un commentaire