Qui sont les Insoumis ?

Introduction

Devenir Insoumis est une démarche libre et individuelle qui ne nécessite pas d’adhésion préalable à une organisation. L’insoumission est à la fois un label de reconnaissance entre les personnes qui pensent urgent de se mobiliser autour d’une démarche politique et une posture d’engagement qui veut rompre avec le principe de se soumettre à un projet pensé ailleurs.
Les groupes se sont constitués dans un premier temps en vue des présidentielles, pour soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon, et la constitution d’une 6e république.
Les Insoumis ont un parcours très divers ; certains avaient déjà milité dans les collectifs citoyens du Front de gauche, ou dans des partis (Parti Communiste, Ensemble ! ou Parti de Gauche), parfois membres de syndicats, d'associations ou bien venus en citoyens (souvent pour la première fois),  ils veulent conjuguer leurs convictions avec leur engagement et leur soutien personnel au projet de la France Insoumise. L’ambition est que de nouveaux acteurs, des citoyens, démobilisés ou révoltés, trouvent là un espace neuf d’action. Le potentiel de la France Insoumise est immense puisqu’il représente la partie majoritaire de la population, celle qui produit les richesses de notre pays et vit au quotidien sans en bénéficier, celles et ceux qu’on appelle aussi le peuple.

La démarche participative

Les membres de la France Insoumise se sont donné les moyens d’élaborer ensemble un projet et un programme : L'avenir en commun.
Ce programme s’est constitué à partir de « L’humain d’abord », le programme du Front de Gauche pour l'élection présidentielle de 2012 à laquelle Jean Luc Mélenchon était déjà candidat.
De février à octobre 2016, 2200 contributions citoyennes ont été publiées sur le site internet. Une première synthèse a servi de base collective à une seconde étape de réflexion lors d’une convention nationale à Lille. L’ensemble a donné naissance à un programme en sept axes :
        - la 6ème République
        - le partage des richesses
        - la planification écologique
        - la sortie des traités européens
        - une France indépendante et altermondialiste pour la paix
        - le progrès humain
        - les nouvelles frontières de l’humanité

Les priorités

En convention nationale des insoumis, les participants tirés au sort étaient représentatifs du mouvement citoyen en construction. Ils sont intervenus et ont voté pour dégager les mesures prioritaires (de même que les internautes insoumis) :
• Le refus des traités de libre-échange avec les Etats-Unis et le Canada
L'abrogation de la loi Travail
L'instauration de la "règle verte", consistant à ne pas prélever sur la nature davantage que ce qu'elle peut reconstituer
La "refondation démocratique" des traités européens et, à défaut, l'application d'un "plan B"
La mise en place d'un "plan de transition énergétique vers les énergies renouvelables par la sortie du nucléaire"
Le droit de révoquer un(e) élu(e)
Le référendum pour une Assemblée constituante
La "protection des biens communs", comme l'eau, l'air, le vivant ou la monnaie
La séparation des banques d'affaires et de détail et la création d'un pôle public bancaire
L'instauration d'un Smic mensuel à 1.300 euros nets et la revalorisation des salaires des fonctionnaires

Ajouter un commentaire