Elections municipales 2020 Elections municipales Saint-Brieuc et agglo - Assemblée Populaire le 9 septembre...Lire la suite

Vérité pour Thierry Morfoisse

Thierry Morfoisse, chauffeur de camion, est décédé en 2009, après avoir transporté et manipulé des algues vertes en décompositions. Le tribunal des Affaires de sécurité sociale de Saint-Brieuc a reconnu en 2018 son décès comme accident du travail. C'est une nouvelle de poids pour la famille de Thierry Morfoisse et les associations qui la soutiennent. Le lien est fait entre le décès de Thierry et l'exposition aux algues vertes. Les associations et la famille vont maintenant relancer au pénal. En 2016 et 2017 une ordonnance de non lieu avait été prononcé contre l'employeur, et les parents de Thierry ont été condamné à payer chacun 380 euros à la justice ! Les associations présentes ont remis à chacun un chèque de ce montant.

Aujourd'hui le prefet des Côtes d'Armor vient de lever toutes les contraintes sur la zone de Binic, alimentée par la rivière l'Ic qui dépasse largement les 10mg de nitrate par litre d'eau (ces mesures qui étaient supérieures à 70mg/l avant la décision préfectorales, sont actuellement descendues à moins de 50mg/l) C'est la porte ouverte aux agrandissement par dérogations des élevages avicoles et porcins, et à une nouvelle prolifération des alghues vertes....

Ce 4 avril a Binic prés de la zone de décharge des bennes a algues vertes que transportait Thierry Morfoisse se sont réunies plusieurs associations de défense de l'environnement, pour dire que si les contraintes d'épandage sont levées sur Binic, des drames nouveaux vont apparaitre sur cette plage !
Au diable les normes de 50mg de potabibilité !
Pourtant la décision de justice de 2007, confirmée par la cour d'appel de Nantes, recommandait pas plus de 5 a 10mg pour ne plus avoir d'algues vertes !
Les associations Halte aux marées Vertes, Sauvegarde du trégor, Eaux et rivières de Bretagne, De la source à la Mer étaient présentes, ainsi que André Pochon (lire la lettre à Macron). La voisine du lieu sinistre  qui nous a donné les photos des Bennes - transmises a l'avocat (voir ici) . 
En ce sens le rappel de la victoire des parents de Thierry Morfoisse au TASS de Saint-Brieuc en Juin 2018 confirme la justesse de notre combat depuis presque dix ans maintenant et va permettre a notre Avocat Lafforgue de relancer les actions tant au penal de Paris qu'a la cour de Cassation, l'élement nouveau etant la reconnaissance de l'accident du travail lié aux algues vertes .
La sécurité sociale demande, elle aussi, la faute inexcusable de l'employeur.

Les algues vertes sont un danger public et peuvent tuer .
Thierry Morfoisse en fut une victime comme d'autres l'ont put être avant sans qu'on le sache.
Soyons fiers  d'être des alertes sanitaires pour nos générations futures.

Et au fond on aura répondu a l'appel de Carolanne, la fille de Thierry: " e veux savoir pourquoi mon père est mort ..."

Unis dans le destin tragique des Nations, La France voit-se poser a elle une grande question ,et elle ne serait pas la France s'il en était autrement : vas t-on en finir avec les algues vertes ? (Charles De gaulle)
Notre combat au sujet de l'affaire Morfoisse concrétise l'enjeu de l'heure : 
la nocivité de l'agriculture intensive qui va de la source a la mer avec toutes les conséquences sanitaires adjacentes . 
Mener ce combat de salubrité public pour la reconnaissance de l'accident travail de Thierry tant au TASS(c'est fait) qu'au TGI (c'est a faire ) nous créerons les décisions de justice ayant force de loi pour transformer au plus vite notre agriculture .
Ce sera donner les atouts supplémentaires aux volontaires paysans pour qu'ils reprennent en main la gestion humaine de leur territoire et rassure ainsi par leurs pratiques agricoles nouvelles nos enfants . 
Notre Action de Binic n'a d'autre but que de peser sur l'exécutif pour qu'enfin les sages décisions soient prises.

Voir le site de Halte Aux Marées Vertes

Ajouter un commentaire