L'Heure du Peuple A propos du texte diffusé par Regards, Mediapart et Politis sur l’immigration ... Lire la suite

Radio France Comptes de campagne : réponse aux mensonges de Radio France... Lire la suite

MOBILISATION INTERPROFESSIONNELLE

Les organisations syndicales CGT et FSU apportent leur soutien aux étudiants et aux travailleurs, actifs, chômeurs ou retraités, des secteurs public comme privé, mobilisés pour la défense de leurs droits et l’aboutissement de leurs revendications.
Nos organisations saluent et soutiennent également la lutte unitaire des Cheminots et réaffirment la nécessité d’un service public du ferroviaire.
Nos organisations s’inquiètent d’une remise en cause de notre modèle social et républicain et, ce, dans un contexte d’explosion des inégalités. La persistance de l’austérité entraîne des réductions drastiques de missions publiques et sociales et menace les services publics comme l’intégralité de la protection sociale. Le blocage des salaires des pensions de retraite et plus largement la non-redistribution des richesses, ainsi que les choix fiscaux qui sont faits en faveur des riches, viennent réduire le pouvoir d’achat des travailleurs et aggrave la paupérisation.
Les politiques mises en œuvre relèvent d’une logique d’individualisation au prix de la casse des statuts et des droits collectifs à tous les niveaux, dès les études. Elles mettent à mal la solidarité et la justice sociale, valeurs essentielles de la cohésion sociale.
Nos organisations affirment que leur rôle est essentiel à la démocratie sociale, notamment au travers de la négociation et du paritarisme. Elles constituent un contrepoids plus que jamais nécessaire dans une société qui se fracture et où le social devient une « simple » variable d’ajustement budgétaire.
Face à cette situation et à des décisions régressives qui s’opposent aux demandes légitimes des travailleurs et de la jeunesse, l’heure est à la défense des valeurs essentielles comme notre modèle social. Les organisations syndicales CGT et FSU s’engagent, dès à présent, dans la construction d’un rapport de force interprofessionnel.

La journée du 28 juin 2018 doit être une grande journée de revendications et de mobilisations en allant, notamment, à la rencontre des travailleurs et de la jeunesse.

Les organisations syndicales CGT et FSU appellent donc, dans une démarche unitaire la plus large possible à un rassemblement à la préfecture des Côtes d’Armor à 10h30 afin de rappeler leur détermination à lutter :
Contre la réduction des droits des travailleurs dans les entreprises avec la fusion des instances CE et CHSCT et l’installation des CSE.
Pour la sauvegarde du service public et contre les attaques gouvernementales envers le statut. Et notamment pour la préservation de notre système de santé public sur le département.
Contre la politique idéologique menée par le gouvernement dans l’éducation, à travers l’instauration de la sélection à l’université qui laisse bon nombre de lycéens sur le côté.
Contre la fin du caractère nationale du Baccalauréat, qui était pourtant un vecteur d’égalité et contre le projet du gouvernement le plus libéral de l’Ecole : celui de la concurrence généralisée.
Contre la politique sociale régressive que poursuit le gouvernement. Toutes les lois que passe le gouvernement sont les pièces d’un seul et unique puzzle : celui de la fin de la protection sociale solidaire et universelle.
Pour une réindustrialisation diversifiée sur notre département.
Contre le blocage des salaires et des pensions.

Devant la Préfecture 22000 Saint-Brieuc